top of page
Historique

De l'Hospice de Vieillards à... l'Asile de Vieillards à... l'Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)

    "L'hospice de vieillards, tel était son nom, a vu le jour en 1902 : il était à la maison Sabadel (poste Esso aujourd'hui).

Le 11 mai 1902 eu lieu l'inauguration officielle, avec, l'installation d'un couple de gérants infirmiers. Le premier pensionnaire entra en mars 1902 ; la capacité d'accueil était de 6 places. Cette institution humanitaire, réservée aux plus déshérités de la commune seulement, était régie par un conseil d'administration, groupant des représentants de tous milieux professionnels et confessionnels ; toutefois, devait y siéger d'office Monsieur le curé, Monsieur le pasteur, Monsieur le conseiller général, Monsieur le maire et 2 représentants du conseil municipal.

    Ce conseil, où est entré Monsieur SOUBEIRAN en 1903, nomme par élection, un bureau, élément moteur incontestable, pour tout développement. Le 18 Novembre 1904, cette institution est reconnue d'utilité publique.

     Monsieur Louis SOUBEIRAN, éminent philanthrope St Jeannais, met à la disposition du service de santé de l'armée sa ferme ( partie la plus ancienne de l'établissement) pour y accueillir et soigner les premiers blessés de la grande guerre 1914-1918, se donnant sans réserve à l'hospice pour les plus démunis St Jeannais, et enfin faisant don, pur et simple à l'hospice de cette maison afin que l'oeuvre continue...

Il meurt peu après 1916 et c'est en 1917, voilà un siècle que l'hospice se transporte ici, dans ses propres locaux.

Une plaque apposée à la facade sud en atteste la véracité.

     L'Hospice des vieillards prend le nom d'asile de vieillards de St Jean du Gard. Quelques travaux permettent d'y installer 2 dortoirs : 1 pour les hommes et 1 pour pour femmes ; son accueil s'accroît à 16 pensionnaires.

C'est un conseil d'administration renouvelé, élargi, mais persévérant, et de plus en plus ambitieux, qui se succède, et qui nous permet de voir aujourd'hui, un vaste ensemble fonctionnel, propre et accueillant.

Il y a eu des temps difficiles : installation, changements de direction, guerre 39-45, occupation, restriction, rationnement, qui ont suscité de créer un potager, une basse-cour, une porcherie, un élevage de chèvres, tout cela pour faire face aux besoins journaliers du ravitaillement des résidants.

Quelques dates de faits saillants nous montrent la lenteur des avancées, mais aussi la ténacité des responsables :

1921 : le courant électrique dessert la maison ;

1926 : la maison est ouverte aux étrangers de la commune ;

1927 : installation d'un poêle dans les dortoirs ;

1951 : pose d'un lavabo et d'un wc à l'intérieur ;

1959 : modernisation, achat d'un réfrigérateur ;

1965 : projet "utopique" : agrandissement de la maison ;

1967 : Oui ! le téléphone ;

1971 : extension refusée par l'autorité de tutelle ... ;

1972 : extension possible, par le biais des HLM, en y incluant des foyers-logements, et sous garantie communale ;

1976 : extension terminée et inauguration sous l'appellation : "Résidence SOUBEIRAN" ;

1982 : construction de la grande salle ;

1984 : construction de la galerie (salle à manger) ;

1986 : deuxième extension, acceptée, sans retard, réalisée et immédiatement occupée à partir de 2001, ce qui porte l'accueil de l'établissement à 70 résidants, toutes catégories confondues actuellement ;

"Les gérants infirmiers, bien solitaires au début, ont fait place à des directeurs, qui ont eu des services plus ou moins longs, à la tête d'équipes de personnels performants, du fait d'être formés, pour les exigences des besoins, et en augmentation, du fait du nombre et de l'état sanitaire des résidants.

Le conseil d'administration, bénévolement a joué et joue un grand rôle dans la continuité et le développement de l'oeuvre initiée par Monsieur SOUBEIRAN.

Le 1er Janvier 2004, la Résidence SOUBEIRAN signe une convention tripartite avec le département du Gard et l'Etat. Par cette démarche, elle s'intègre dans une démarche qualité.

La dénomination de la Maison de Retraite change : elle devient "EHPAD" : Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes. Elle conserve 57 lits médicalisés auxquels s'ajoutent 10 foyers-logements et diversifie son accueil en créant 3 lits d'accueil de jour..."

2005 : avenant d'extension pour la création de 3 places d'accueil de jour ;

2008 : élaboration et proposition d'une convention tripartite 2ème génération ;

2009 : après approbation en Assemblée Générale en Novembre 2008, la gestion des foyers-logements est séparée de l'EHPAD. Elle a pris effet au 1er Janvier 2009 ;

2011-2014 : Extension et rénovation de la Résidence avec la création de 18 places supplémentaires. Création d'une Unité Gériatrique Protégée (15 places) et de places en accueil temporaire (3 places), création du Pôle d'Activités et de Soins Adaptés (PASA) ;

2017 : La salle à manger, la galerie et l'intégralité de la cuisine ont été complétement rénovées.

2017-2018 : Création de la maison en partage "La Maison du Ruisseau", 10 appartements pour personnes âgées et personnes en situation de handicap.

2019-2020 : Aménagement du Parc de la Résidence.

2022 : Aménagement d'un bureau de direction, d'une salle de formation et espace pour le personnel, une salle de télémédecine et une salle d'accueil des familles.

Le Conseil d'Administration de la Résidence SOUBEIRAN est composé de 21 membres dont :

  • 13 membres bénévoles titulaires souscripteurs élus au scrutin secret pour 9 ans, renouvelables par tiers tous les 3 ans, lors de l'Assemblée Générale ;

  • 6 membres de droit. Sont membres de droit :

- le Maire de la commune ou son représentant ;

- le Pasteur de l’Eglise Réformée de France ou son représentant ;

- le Pasteur de l’Eglise libre ou son représentant ;

- le Curé ou son représentant ;

- 2 conseillers municipaux.

  •  2 membres honoraires.

  • Ce même Conseil est dirigé par un bureau composé du Président M. Frédéric MANEN, du Vice-Président M. Samuel COGNO, du Trésorier M. Didier GOUT, du Secrétaire Mme Berthe VALMALLE.

bottom of page